La pédagogie Steiner-Waldorf

La pédagogie Steiner-Waldorf

La pédagogie Steiner Waldorf a été développée par Rudolf Steiner, un scientifique, philosophe, artiste, pédagogue et penseur qui a vécu de 1861 à 1925 et qui a consacré sa vie à l’étude de l’être humain et de ses rapports à l’univers. Son œuvre a trouvé de nombreux champs d’application notamment en éducation, en médecine, en agriculture (biodynamie), en art, en économie…

 

En 1919, est créée à Stuttgart la première école Waldorf. Au cours des années, ce mouvement pédagogique s’est consolidé et répandu, et cent ans plus tard, il y a environ 1100 écoles et plus de 2000 jardins d’enfants Steiner dans le monde. A ce titre, les écoles Waldorf sont devenues la plus grande association d’écoles indépendantes au monde.
https://www.waldorf-100.org/en/worldwide/

 

La pédagogie Waldorf, fondée sur l’étude de la nature humaine, est née du souhait de former des êtres libres et en santé, capables d’apporter des forces de renouveau à la vie sociale. Elle s’appuie sur une conviction essentielle de Rudolf Steiner : la transmission de savoirs abstraits et l’entraînement presque exclusif de l’intellect ne suffisent pas à doter nos enfants de la sérénité et des forces qui leur seront indispensables pour trouver leur voie dans le monde qui les attend, pour qu’ils s’y épanouissent tout en y apportant leur contribution. Fort de cette intuition, Rudolf Steiner a eu à cœur de développer un système éducatif qui prenne en compte toutes les facultés de l’enfant, et qui soit à même d’éveiller en lui une soif d’apprendre et une créativité qui l’accompagnent toute sa vie.

 

En équilibrant les approches intellectuelles, manuelles et artistiques, et en veillant à respecter les étapes physiques, psychologiques et intellectuelles du développement de l’enfant, la pédagogie Steiner s’adresse à l’enfant dans sa totalité, avec respect et bienveillance : elle ne se contente pas de faire appel à son intelligence et à sa mémoire, mais elle développe aussi son imagination, sa créativité et son enthousiasme ainsi que son ouverture au monde, son sens de l’initiative, des responsabilités et de l’entraide.

Pour résumer, la meilleure définition générale que l’on puisse donner sur la spécificité de la pédagogie Steiner-Waldorf est celle de l’objectif même qu’elle s’est fixé : « former des individus capables, en eux-mêmes et par eux-mêmes, de donner un sens à leur vie ».

La pédagogie Steiner-Waldorf veut éduquer l’enfant tout entier « tête, cœur et mains ». Le plan scolaire est aussi large que possible dans le temps imparti et il équilibre soigneusement les matières purement académiques avec les enseignements artistiques et les activités pratiques.

Il est tellement évident que ce qui rend les enfants le plus heureux c’est d’avoir le temps et l’espace pour explorer leurs mondes, par le jeu. Nous rebondissons sans cesse entre futur et passé, tandis que nos enfants, tels des petits maîtres Zen, n’aiment rien tant que de rester pleinement engagés, suspendus dans le moment présent. Notre plus grand espoir est qu’ils développent leur propre voix intérieure, leur propre instinct et leur propre résilience, à leur rythme. Et même si nous l’oublions souvent, parfois plusieurs fois par jour, nous sommes bien convaincus que cela prend du temps.

Kim John Payne
« Parents tout simplement », ed. Aethera, 2001

Vous souhaitez plus de renseignements sur l’École Steiner de Haute-Alsace ?